Aujourd’hui, vous avez l’honneur d’apprendre à connaître le nouveau président du Viking, tout fraîchement élu. Tenez-vous prêt, l’entretien avec Célestin, ça commence…maintenant !

 

Célestin, depuis quand es-tu rouennais(e) ?
Depuis quelques mois : je viens des montagnes savoyardes mais me voilà rouennais depuis septembre pour mes études.

 

Parlons peu parlons bouffe, quelle spécialité normande préfères-tu ?
Le trou normand sans hésitation : très important pour la digestion…

Quel restaurant conseilles-tu les yeux fermés ?
Les Maraîchers place du Vieux Marché : leur tartare de bœuf est excellent !

Depuis quel spot a-t-on la plus belle vue de Rouen ?
Depuis Mont Saint-Aignan, il y a un panorama sur le trajet du T1 : le coucher de soleil sur la Seine est magnifique, avec la cathédrale et les collines autour !!

Quel bar conseilles-tu quand il fait grand soif ?
La boîte à bières, les amateurs pourront y trouver des bières du monde entier, pour tous les goûts. Ils sont très sympas et hyper accueillants : ils sauront vous conseiller.

Un coup de cœur pour un commerçant ou une boutique ?
Dames Cakes, rue Saint Romain. C’est un salon de thé et pâtisserie, on s’y croirait dans une maison de poupées.

Où partir en weekend près de Rouen ?
Honfleur, Etretat, Deauville… Il y a l’embarras du choix et je ne saurais choisir. Sur la côte en tous cas !

Que manque-t-il à Rouen ?
Des montagnes… C’est le savoyard qui parle mais les montagnes apportent tellement au paysage, elles complèteraient parfaitement le panorama rouennais.

Quel est le meilleur spot pour pécho ?
Dans le quartier des antiquaires autour de l’église Saint Maclou, il y a plein de petites ruelles et placettes qui ne manquent pas de charme. A la nuit tombée, c’est à vous de jouer.

Sur 10, quelle note donnes-tu à Rouen ?
8 : c’est une grande ville mais à taille humaine, il y a tout ce qu’il faut, on trouve tout ce qu’on veut. Il manque peut-être un parc pour courir autre part que sur le béton et une rue remplie de bars originaux.