Avec la rubrique « Il était une fois », Rouen n’aura plus de secrets pour vous. Chaque semaine, découvrez un nouveau monument ou coin rouennais. Pour la première édition, on s’intéresse à des endroits qu’on connait sans vraiment connaître, sur / sous lesquels on passe sans en savoir l’histoire : les ponts de Rouen !

Pour commencer, un petit schéma.

 

Plan ponts

 

3 FUN FACTS

Rouen possède le plus haut pont du monde (et bim) : le Pont Gustave Flaubert. Sa hauteur totale est de 86 mètres. Si vous voulez voir le pont se soulever à plus de 55 mètres de haut, il faut se lever tôt, ou plutôt se coucher tard, puisque ça n’a lieu qu’entre 1h et 4h du matin.

Pont Flaubert

On a failli avoir l’obélisque de Louxor sous le Pont Corneille, à la pointe de l’île Lacroix. Vous savez, le machin égyptien et pointu sur la place de la Concorde, à Paris. Et puis en 1834 y a été finalement installée une statue de Corneille (ne la cherchez plus sur le pont, elle a été déplacée devant le Théâtre des Arts).

Lors de la démolition du Pont Boieldieu en 1661 (il empêchait le passage des gros bateaux), les pierres sont utilisées pour construire la voûte du passage de l’Hôtel de Ville, rue du Gros Horloge. La prochaine fois que vous lorgnerez dessus en prenant une pinte au Delirium, vous vous sentirez nettement plus intelligent.

 

 

3 DATES CLÉS

 

  • XIème siècle : premières mentions des ponts rouennais dans des chartes de donation. Autant dire que ça remonte à vraiment loin.
  • 9 juin 1940 : l’armée allemande débarque à Rouen. Pour favoriser le rembarquement des troupes anglaises et empêcher l’ennemi d’avoir accès aux ponts (et accès aux ressources du port, dont le pétrole), le Génie français fait sauter les ponts rouennais entre 10h15 et 10h53.

 

 

1940_1

 

 

 

  • 2008 : c’est la date qui marque la fin de la reconstruction des ponts après la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit de la mise en service du Pont Gustave Flaubert, plus connu sous le nom du 6ème Pont de Rouen.

 

 

3 ADRESSES À PROXIMITÉ DES PONTS

 

  • La Fabrik, à côté du Pont Guillaume le Conquérant : pour déjeuner, dîner, bruncher, chiller, c’est l’adresse idéale. Dans un cadre industriel mais non moins cosy, vous êtes sûr de passer un bon moment, le tout pour des prix raisonnables. Plus d’infos ici (http://www.le-viking.com/la-fabrik/)
  • Perle d’Asie, au début du pont Pierre Corneille : figurant parmi les meilleurs restaurants asiatiques de Rouen, Perle d’Asie vous propose des menus chinois et thaïlandais à bons prix.
  • La Pêcherie, entre le pont Pierre Corneille et le Pont Boieldieu : de façon très surprenante, c’est un restaurant qui met à l’honneur les produits de la pêche. Entre coquillages et crustacés, vous ne tarderez pas à oublier le temps rouennais. Plus d’infos ici (http://www.le-viking.com/la-pecherie/)

Aurore de Lombarès